le ministre du travail au malawi

Malawi : le ministre du Travail relevé de ses fonctions pour malversation financière.

by Larissa Tchinda
0 comment

Ken Kandodo et 14 autres fonctionnaires font l’objet de poursuites judiciaires pour ce qui est de la gestion des fonds dédiés à la covid-19. Ces 14 fonctionnaires ont été mis aux arrêts, et le président de la république Lazarus Chakwera leur a même promis la prison : « Il n’y a pas de vaches sacrées. Si le doigt de la preuve vous désigne […] vous irez en prison », a-t-il déclaré une annonce faite dimanche 18 avril. Le ministre du travail a quant à lui été débarqué.

Selon le président en effet, le ministre a fait un « mauvais usage » des fonds, notamment près de 8 millions $ destinés au programme de réponse au coronavirus. Il aurait utilisé près de 780 $ pour financer un voyage en Afrique du Sud.

A lire aussi : MALAWI : COVID 19 : LE GOUVERNEMENT DECLARE « L’ETAT DE CATASTROPHE NATIONALE»

Très engagé dans la lutte contre la corruption depuis son arrivée au pouvoir en Juin 2020, le président de la république en a fait son cheval de bataille : « Ce n’est un secret pour personne que nous avons eu une administration après l’autre déplaçant toujours ses objectifs aux prochaines élections, promettant la prospérité, mais générant la pauvreté […] promettant la bonne gouvernance, mais engendrant la corruption », avait-t-il déclaré lors de son investiture, avant d’ajouter : « avant de commencer à reconstruire, nous devons nettoyer les décombres de la corruption, car elle a laissé nos impôts en ruine ».

A lire aussi : Malawi : Lazarus Chakwera : Quand la foi gouverne.

Ce limogeage de ministre du travail Ken Kandodo sonne comme une mise en garde pour tous les autres membres du gouvernements malawite qui voudraient s’amuser avec les fonds destinés à la gestion du pays. Avant d’occuper le porte feuille du travail, l’homme politique a été ministre des Finances en 2009.

Enregistrez votre adresse email pour recevoir automatiquement nos articles.
Afrik-inform, l’info en un clic.

Leave a Comment