Mali : Assimi Goïta prête serment devant la Cour suprême.

Mali : Assimi Goïta prête serment devant la Cour suprême.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Le nouveau président de la Transition, Assimi Goïta, prend officiellement fonction ce lundi 7 juin après avoir renversé l’ex-président de la transition Bah N’Daw le 25 mai dernier.

Le chef de la junte au pouvoir prête serment devant la Cour suprême, ce lundi matin. Cette prestation de serment est prévue par l’article 37 de la constitution du 25 Février 1992 qui dispose que le Président élu entre en fonction quinze (15) jours après la proclamation officielle des résultats.

Avant d’entrer en fonction, il prête devant la Cour Suprême le serment suivant:

“Je jure devant Dieu et le peuple malien de préserver en toute fidélité le régime républicain, de respecter et de faire respecter la Constitution et la Loi, de remplir mes fonctions dans l’intérêt supérieur du peuple, de préserver les acquis démocratiques, de garantir l’unité nationale, l’indépendance de la patrie et l’intégrité du territoire national. Je m’engage solennellement et sur l’honneur a mettre tout en œuvre pour la réalisation de l’unité africaine”.

A lire aussi : Mali : Le Colonel Assimi Goïta démet de leurs fonctions le président et le premier ministre de transition.

Après la cérémonie d’investiture, et dans un délai de 48 heures, le président de la Cour Suprême reçoit publiquement la déclaration écrite des biens du Président de la République. Cette déclaration fait l’objet d’une mise à jour annuelle.

A lire aussi : Mali : Arrestation du Président et du premier ministre : Les réactions de l’Onu et de l’Union Africaine.

La cérémonie d’investiture d’Assimi Goïta a la tête du Mali intervient alors que la CEDEAO et l’Union africaine (UA) ont suspendu ce pays de leurs instances.

L’investiture d’Assimi Goïta, un officier âgé de 37 ans, “sera le moment pour lui de rassurer et de solennellement prendre des engagements clairs sur le déroulement des huit mois restants de la transition”, estime un diplomate en poste a Bamako ayant requis l’anonymat.

Si la nomination d’un nouveau Premier ministre semble imminente, le colonel Goïta précisera le calendrier de la transition, donc la date des élections est attendue en principe en février 2022 au terme des 18 mois de la transition. Mais ce délai est jugé déjà difficile à respecter à Bamako, au grand dam de la communauté internationale.

Enregistre votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com, l’info en un clic.

Leave a Comment