Le groupe facebook

Monde : Facebook fait perdre le sommeil à ses nombreux utilisateurs à l’effet d’une panne.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Durant 6 heures d’horloge, les milliers les utilisateurs des différentes plateformes de communication du groupe Facebook notamment Instagram, Messenger et WhatsApp ont retenu leur souffle. Ça a été un haut le cœur la journée du 04 octobre 2021 de 16h GMT à 23h à l’effet d’une panne. des pertes énormes pour le géant Mark Zuckerberg.

L’on aurait cru a une attaque de la part des pirates, tentant ainsi de prendre à partie le système du groupe de réseaux sociaux sous la diligence de Mark Zuckerberg. Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger, les deux réseaux sociaux et les deux messageries du géant californien ont subi une panne sans précédent de plus de six heures.

Plus de photos sur Instagram, plus de messages sur WhatsApp ou Messenger, plus de « selfies »… Juste après le début de ce bug géant. Pour diminuer l’inquiétude chez ses utilisateurs, Facebook a du retourner vers son rival Twitter pour faire une communication relative à la situation. Il s’en est excusé !

L’angoisse a été à son comble, surtout pour des utilisateurs qui durant cet après-midi étaient oisifs et n’avaient que la toile pour pouvoir s’occuper utilement à travers des découvertes. Seulement, ça n’a pas été le cas. Des tentatives de connexions à répétition aux différents réseaux ont été faites en vains.

Lire aussi : Afrique – Internet: Facebook annonce une révolution économique en Afrique.

Selon les révélations d’une lanceuse d’alerte, cette cessation temporaire de fonctionnement de la communication sur ces différentes plateformes ont plongé le groupe dans une double crise.

« Ce site est inaccessible », « impossible de trouver l’adresse du serveur », ce sont des messages que pouvaient lire chaque utilisateurs qui essayait d’avoir accès au différents réseaux. Ce n’est qu’aux environs de 23h le même jour, soit 6heures après la détection de la panne que le problème sera résolu. Facebook a attribué la panne à des « changements de configuration » dans les serveurs internes.

« Nous sommes au courant que certaines personnes ont du mal à accéder à nos applications et produits. Nous travaillons à un retour à la normale le plus rapidement possible et nous présentons nos excuses pour ce désagrément », a tweeté Andy Stone, un porte-parole du groupe, au début de la crise. Sur son compte Twitter, Instagram a par ailleurs confirmé ces soucis et affirmé que ses équipes faisaient tout leur possible pour réparer la panne au plus vite.

La charge a été énorme. Downdetector, la cellule dont la responsabilité est de comptabiliser les messages d’alerte relayés par les utilisateurs, dit avoir collecté plus de 50 000 rapports d’erreur concernant Facebook et Instagram, un chiffre qui ne reflète pas le nombre exact de dysfonctionnements.

Le moins que l’on puisse rappeler est que cette pannes n’est certes pas la première du genre, mais la plus gigantesque que le groupe n’ait jamais connu, car elle aura duré au moins 6 heures de temps.

« Facebook et d’autres sites affiliés ont disparu d’internet dans un déluge de mises à jour de BGP », un protocole de routage informatique, a ainsi tweeté John-Graham-Cumming, le directeur technologique de la société Cloudflare qui par la suite a fait part d’un « grand nombre de changements (principalement des routes retirées) » intervenus quelques minutes avant que l’accès ne soit rompu.

Si pour les utilisateurs, l’on ne peut noter que de l’inquiétude ou de l’angoisse dus au bug des différents réseaux de partages de messages et de diverses publications, pour le géant Mark Zuckeberg c’est tout autre chose. La panne informatique aura fait chuter le groupe Facebook de 4,89% à 324,4 dollars à Wall Street. Plus loin, le bug a entamé la fortune de son fondateur de plus de six milliards de dollars. Incroyable mais vrai, à en croire RFI. Pour le coté publicitaire, l’erreur a coûté cher en recettes : 545 000 dollars de perte par heure de panne.

Et si Frances Haugen l’ancienne directrice chez Facebook ayant démissionné en mai dernier et devenue lanceuse d’alerte aujourd’hui était à l’origine de cette brouille au sein de l’entreprise. Il faut dire qu’elle est à l’origine de la pire crise d’images dont a été victime l’entreprise de Zuckerberg il y’a deux semaines après une fuite des milliers de documents internes.

La lanceuse d’alerte incrimine Facebook dans l’invasion du capitole le 6 janvier 2021. Les documents prouvent le rôle de l’entreprise pendant l’attaque et montrent que tous les dispositifs pour limiter la désinformation ont été délibérément levés après l’élection présidentielle de 2020, tout simplement pour gagner plus d’argent. Elle estime tout de même que Facebook a « privilégié le profit sur la sécurité ».

Pour mettre de la lumière sur cette affaire, l’audition de Frances Haugen se tient ce mardi devant le Congrès américain. Elle accuse Facebook d’avoir « trahi la démocratie ».

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles

#Facebook #Messenger #Whatsapp #Instagram #Mark #Zuckerberg

Leave a Comment