MONDE : LA CHINE SUSPEND LES TRAITÉS D’EXTRADITION ET D’ASSISTANCE JUDICIAIRE ENTRE HONG KONG ET LE CANADA, L’AUSTRALIE ET LE ROYAUME-UNI.

by AFRIK INFORM
0 comment

Par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin, la Chine a annoncé ce 28 Juillet sa décision de suspendre les traités d’extradition et d’assistance judiciaire entre sa Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong et le Canada, l’Australie et le Royaume-Uni.

“La Chine a décidé de suspendre les traités d’extradition entre Hong Kong et le Canada, l’Australie et le Royaume-Uni, ainsi que les accords de coopération en matière de justice pénale.” A déclaré le porte parole de la diplomatie chinoise lors d’un point de presse organisé ce jour.

Il s’agit bien évidemment d’une réplique à la décision du gouvernement Trudeau de faire de même pour protester contre la nouvelle loi sur la sécurité que Pékin a imposée à l’ancienne colonie britannique.
Les accords d’extradition liant Hong Kong au Royaume-Uni et à l’Australie, deux autres pays qui ont adopté la même politique que le Canada, ont également été mis en veilleuse par le gouvernement chinois.

En effet tout commence le 30 juin dernier lorsque la Chine annonce l’entrée en vigueur de sa nouvelle loi sur la sécurité chinoise qui pour la première fois permet à des agents chinois de s’installer à Hong Kong et d’extrader des suspects vers la Chine continentale.

Les détracteurs de cette loi notamment les pays membres des Five Eyes constitués des USA, du Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et le Royaume-Uni y voient une dérive autoritaire susceptible d’éroder les libertés civiles et les droits de la personne des quelque 7,5 millions de citoyens de Hong Kong.

Pékin par contre considère que cette loi est indispensable pour ramener l’ordre à Hong Kong, qui par moment est bouleversé par des manifestations prodémocratiques qui se terminent le plus souvent par des violences.

une source diplomatique de l’AFP à Bruxelles revèle que l’Union Européenne n’est pas en reste, elle entend aussi limiter les exportations d’équipements utilisables pour la surveillance et la répression à Hong Kong pour dénoncer l’application de la loi chinoise sur la sécurité imposée par Pékin,
Par la voie de son chef diplomatique Josep BORRELL l’UE précise que l’application de la loi sur la sécurité imposée par Pékin à Hong Kong va avoir un impact sur ses relations avec la Chine notamment les exportations d’armes, y compris celles à double usage, civil et militaire.

Un volet des mesures approuvées mardi par l’UE vise à soutenir la population de l’ancienne colonie britannique et lui permettre de se rendre facilement en Europe grâce à l’octroi de visas, de bourses et d’échanges d’universitaires.

Contact afrik-inform

Leave a Comment