Mozambique : les forces de défense rwandaises font tomber les djihadistes Mocimboa da Praia.

Mozambique : les forces de défense rwandaise font tomber les djihadistes Mocimboa da Praia.

by Abdoulaye Raman
0 comment

L’armée rwandaise opérant aux cotés des troupes mozambicaines a annoncé dimanche avoir récupéré le port de Mocimboa da Praia des mains des terroristes qui dictaient leurs lois depuis bientôt un an. Cette ville importante du pays était confisquée par les insurgés et constituait de plus en plus une réelle menace économique.

C’est avec le concours d’une vaste opération que la ville portuaire qui était tombée aux mains des insurgés a été récupérée par les forces armées rwandaises et mozambicaines. « La ville portuaire de Mocimboa da Praia, un bastion majeur de l’insurrection depuis plus de deux ans, a été prise par les forces de sécurité rwandaises et mozambicaines », ont déclaré les Forces de défense rwandaises dans un tweet.

A lire aussi : Mozambique : Filipe Nyusi, paré pour lutter contre les terroristes.

Le colonel Ronald Rwivanga, porte-parole de l’armée rwandaise, a confirmé à l’AFP que Mocimba da Praia « est tombée ». par la suite, le ministère mozambicain de la Défense a à son tour annoncé que les troupes mozambicaines et rwandaises avaient repris le contrôle de la localité dimanche matin.

Selon le colonel Omar Saranga, porte-parole du ministère pendant une conférence de presse à Maputo ; les forces en présences contrôlent désormais les bâtiments officiels, le port, l’aéroport, l’hôpital et d’autres infrastructures-clés de la ville de Mocimboa da Praia.

Cible de la première attaque en octobre 2017, c’est finalement le 12 octobre 2012 que les terroriste vont s’emparer pour une longue durée la ville portuaire. C’est ainsi que la zone deviendra un quartier général des jeunes assaillants par ailleurs rattachés au groupe Etat islamique (EI). Mocimboa da Praia “était la dernière place forte des insurgés”, sa reconquête marque la fin de la première phase des opérations de contre-insurrection“, a indiqué le colonel Rwivanga.

Annonçant début aout le déploiement de son armée au Mozambique, le pays de Paul kagame s’avouait déjà vainqueur avec son millier de soldats pour soutenir Filipe Nyusi. Une autre importante lutte est celle de la province septentrionale de Cabo Delgado. Laquelle province abrite l’un des plus importants projets de gaz naturel liquéfié d’Afrique.

A lire aussi : Mozambique : à bout de forces, le pays appelle à la rescousse pour combattre les djihadistes.

« Nous allons continuer les opérations de sécurisation pour pacifier totalement ces zones, ce qui permettra aux forces mozambicaines et rwandaises de mener des opérations de stabilisation quand (les gens déplacés) retourneront chez eux », a ajouté le porte-parole de l’armée rwandaise.

La crise au Mozambique a fait plus de 2 800 morts parmi lesquels des civils, constituant un grand nombre. Elle a également provoqué le déplacement de plus de 800 000 personnes. Après s’être montré réticent à toute intervention étrangère, insistant sur la souveraineté de son pays, indépendant du Portugal depuis 1975, le président mozambicain, Filipe Nyusi, avait aussi officiellement demandé, début juillet, l’aide militaire des États de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.
Afrik-inform.com, l’information en un clic.

#Actualités #Mozambique #Filipe #Nyusi #SADC #Armée #Rwandaise #Paul #Kagame #Cabo #Delgado

Leave a Comment