Nigéria : la grève de médecins entraine des repercutions sur la santé des patients.

by Abdoulaye Raman
0 comment

C’est une situation qui surgit au moment où le pays est pris au piège par la deuxième vague de contamination au covid-19. Plusieurs centaines de patients sont abandonnés par les médecins. ceux-ci arguent qu’ils ne reviendront pas à de meilleurs sentiments si leurs revendications ne sont pas prises en compte.

Plusieurs hôpitaux de la république fédérale du Nigeria sont dans l’emprise d’une grève illimitée organisée par les médecins depuis jeudi dernier. Une situation qui essaye de mettre en péril l’état de santé des centaines de patients. Voyant leur santé sur le point de se dégrader, nombre de patients appellent le gouvernement à vite réagir et de faire le nécessaire le plus tôt possible afin que les médecins puissent reprendre le service.

Ces derniers réclament leurs salaires et des plateaux techniques fournis pour affronter un grand nombre de problèmes liés à la santé des patients dans le pays. Ce qui susciterait encore plus ce mécontentement, c’est le fait que plusieurs autorités vont toujours se faire soigner à l’étranger alors que tout cet argent, dépensé à l’étranger, peut faire avancer significativement les conditions de santé au Nigeria.

“Je conseille au gouvernement d’être sérieux avec les médecins. Je suis ici et je vois comment c’est, ce n’est pas facile. Le gouvernement devrait prendre la vie de ses citoyens très au sérieux”, a déclaré Nehemiah Josua, un patient.

A lire aussi : Nigéria : un homme viole sa fille biologique parce qua sa femme est vieille.

Il est aussi des patients qui estiment que si rien n’est fait dans ce sens, ils courent le risque se retrouver dans des situations imparables. Ils rajoutent tout de même qu’ils peuvent mettre des heures pour voir ne serait-ce qu’un médecin qui soit disponible pour une pléthore de malades.

“Au lieu que le gouvernement maintienne et augmente les installations dans les hôpitaux et paie les médecins pour qu’ils fassent leur travail, ils préfèrent aller à l’extérieur du pays pour se faire soigner”, a déclaré Eze Kelvin, un patient.

Margret Iyara, patiente dans un centre hospitalier du pays estime que : « la position des médecins dans ce pays est très importante, donc quoi qu’ils demandent pour améliorer leurs services envers les patients, le gouvernement devrait répondre à ces demandes ».

Rappelons que dans tout cet imbroglio, ce ne sont pas tous les médecins qui sont d’accord avec cette grève. Surtout qu’elle se déroule pendant une période névralgique, marquée par la deuxième vague de contamination du covid-19.

“Que demandons-nous en fait ? Il s’agit de notre bien-être, de notre formation en tant que médecins résidents. Certains de nos membres n’ont pas reçu 2 ou 3 mois de salaire dans certaines institutions fédérales. Dans certains États, comme l’hôpital universitaire de l’État d’Abia, on leur doit 20 mois de salaire, dans l’hôpital universitaire d’Imo, c’est 5 mois de salaire, c’est injuste, car ces personnes ont des familles”, s’interroge Osikoya, des relations publiques de l’Association nationale des médecins résidents.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com, l’information en un clic.

Leave a Comment