Nigeria : le gouvernement est coupable des enlèvements selon les populations.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Le dernier enlèvement au Nigeria a été fait lundi dernier dans l’Etat de Kaduna. En effet, 120 enfants ont de nouveau été enlevés par des hommes armés. Un fait qui semble de plus en plus éveiller les soupçons des familles contre le gouvernement nigérian. Pour elles, si le gouvernement n’est pas encore parvenu à mettre un terme ou à lutter considérablement contre ce phénomène récurrent, il n’y a nul doute qu’il en soit responsable.

Il s’agit du quatrième enlèvement effectué dans cet Etat du Nigeria en moins de six mois. Un e répétition qui fait tarauder les esprits des populations et surtout les parents dont les enfants ont été enlevés. Ces derniers estiment que le gouvernement est responsable de ces actes posés fréquemment par des hommes non identifés. Plusieurs dizaines de membres de la communauté baptiste de Damishi ont apporté vendredi leur soutien aux parents qui sombrent dans la douleur.

Lire aussi : Nigéria – Mort d’Abubakar Shekau : Réalité ou Fiction ?

« Le gouvernement, a la responsabilité de nous protéger dans ce pays, nous n’avons vu aucune protection. S’il vous plaît, nous voulons que le gouvernement fasse mieux. Nous voulons que nos enfants reviennent », explique une mère dont ses enfants font partie du nombre de ceux qui ont été kidnappés.

Comme souvent, pour pallier le plus tot possible à cette situation qui plonge tout le monde dans une profonde émotion, le président Muhammadu Buhari a instruit lundi dernier l’armée, la police et les services de renseignement d’œuvrer activement à la libération rapide de toutes les victimes enlevées. Plus loin, le gouvernement de l’Etat de Kaduna a quant à lui fermé 13 écoles considérées comme vulnérables.

Image des écolières musulmanes qui ont été enlevées et par la suite libérées à la suite d’une opération de l’armée nigériane.

Lire aussi : NIGERIA – SÉCURITÉ PUBLIQUE : POLICE CRIMINELLE, ENTRE LE MARTEAU ET L’ENCLUME.

Face à cet enfer sur terre vécu par plusieurs familles, il est urgent selon les parents, que le gouvernement s’attelle à faire quelque-chose afin que le problème soit réparé.« Le gouvernement doit se réveiller et prendre les questions de sécurité au sérieux. Il n’y a pas qu’à Kaduna, dans tout le pays des gens ont été kidnappés, des gens ont été tués. Des rapports font état de 20 à 30 personnes tuées », s’indigne un parent tout en dénonçant au passage l’indifférence de l’Etat. « Est-ce que c’est seulement dans ce pays que l’on tue 30 personnes, 20 personnes, 10 personnes et que personne ne ressent la douleur comme s’il n’y avait rien d’anormal ? Dans certains pays, si une personne meurt, cela a de l’importance », a-t-il rajouté.

Lire aussi : NIGERIA – SÉCURITÉ PUBLIQUE : POLICE CRIMINELLE, ENTRE LE MARTEAU ET L’ENCLUME.

Pour rappel, il s’agit des groupes criminels que les autorités qualifient de bandits. Ces derniers terrorisent les populations du nord-ouest et du centre du Nigeria. Ils attaquent des villages, volent du bétail et enlèvent sur les routes des personnalités locales ou des voyageurs contre la rançon. Ils ont désormais de nouvelles cibles, les attaques dans les établissements scolaires des différentes localités où ils instituent leurs bases.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.
Afrik-inform.com, l’information en un clic.

Leave a Comment