Présenter le domicile de Bobi wine

OUGANDA : ASSIGNATION A RESIDENCE DE L’OPPOSANT BOBI WINE.

by Abdoulaye Raman
0 comment

L’opposant Bobi Wine est jusqu’ici assigné à résidence. Une assignation qui surgit après une élection présidentielle remportée par le président sortant Yoweri Museveni et contestée par l’ancien chanteur de reggae et député de la nation ougandaise.

Le lendemain de la présidentielle du 14 janvier dernier est plutôt morose dans tout le pays. Pour cause, le leader de l’opposition, Bobi Wine est bloqué à son domicile et ne peut sous aucun prétexte pointer le nez dehors jusqu’à nouvel ordre. L’on lui reprocherait de contester les résultats de l’élection. Il n’a pas quitté son domicile à Kampala la capitale depuis jeudi dernier. La police nationale interdit d’entrer ou de sortir à qui que ce soit.

A lire aussi : OUGANDA : DES ELECTIONS SANS OBSERVATEURS AMERICAINS.

Il est celui-là qui selon les résultats de la commission électorale broyé le fer contre le président sortant Yoweri Museveni qui a été élu dès le premier tour du scrutin pour un sixième mandat consécutif alors qu’il est au pouvoir depuis 1996.

Assigné à sa résidence depuis trois jours, le leader de l’opposition appelle le peuple et la communauté internationale à plaider pour la levée du blocus devant son domicile. Engagé dans la lutte pour la libération du pays comme il le dit, il a été candidat d’une élection présidentielle entachée d’irrégularités notamment les violences sur ses militants, le bourrage des urnes et l’empêchement de plusieurs de partisans de voter. Au final, le président de 77 ans a remporté l’élection avec 58,64 % des voix.

A lire aussi : OUGANDA-JOUR D’ÉLECTIONS : BOBI WINE SE FERA ENLEVÉ

Ayant occupé la seconde place avec 34,8 % des voix, Robert Kyagulanyi de son vrai nom et âgé de 33 ans a accordé un entretien a un journaliste ougandais indépendant par visioconférence depuis son domicile. “Nous sommes là, nous n’avons plus de nourriture et personne n’est autorisé à entrer ou sortir”, a déclaré l’ancien chanteur de reggae avant de rajouter que “toutes les options non-violentes, légales et constitutionnelles, y compris des manifestations légales et pacifiques”.

Soulignons que le député Francis Zaake de la Plateforme de l’Unité Nationale (NUP) mis aux arrêts alors qu’il tentait de rendre visite à son leader a été conduit à l’hôpital après avoir subi une bastonnade de la police.

A lire aussi : OUGANDA : LE CÉLÈBRE MUSICIEN BOBI WINE, DEVENU DÉPUTÉ EST OFFICIELLEMENT CANDIDAT À LA PRÉSIDENTIELLE 2021.

Joël Ssenyonyi, le porte-parole du parti de Bobi Wine, estime qu’ “Une fois de plus, une clique minoritaire s’impose à la majorité de l’Ouganda. » Il réitère qu’ils vont résister à cette situation. Plus loin, il martèle qu’ils diront non en utilisant tous les moyens prévus par la loi”.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com l’info en un clic.

Leave a Comment