RCA / TOUADERA : « JE TENDS LA MAIN A TOUS NOS COMPATRIOTES POUR LA RECONCILIATION »

by Larissa Tchinda
0 comment

Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra a été réélu pour un second mandat avec 53,92% des voix. La Cour constitutionnelle a validé cette élection malgré que 10 des 16 candidats l’avaient contestés dans un pays de nouveau occupé pour moitié par des rebelles désireux de mettre fin à son régime.

Pour bon nombre d’observateurs, Faustin Archange Touadéra aura réussi le double pari de maintenir les élections présidentielles et législatives malgré les offensives d’une coalition rebelle dans une grande moitié du pays et de s’assurer un nouveau mandat à la tête de la Centrafrique.

Plus de la moitié des 1 million 800 milles électeurs n’auront pas pu voter pour cause d’insécurité dans le pays. Après avoir vidé le contentieux électoral, soit en rejetant certains recours, soit en redressant ou en annulant les résultats de certains bureaux de vote, la cour constitutionnelle a validé sa victoire avec lors de l’élection du 27 décembre 2020. Pour elle, 35% du quota a été atteint, ce qui légitimise cette réélection.

A lire aussi : RCA – Présidentielle 2020 : 4 poids lourds parmi les 17 candidats retenus.

Pour le président, le peuple centrafricain vient par cette réélection de montrer « sa capacité, sa résilience et aussi sa volonté de dire non à la violence, à la prise de pouvoir par les armes et à défier tous ceux qui par la violence voulaient l’empêcher de choisir librement ses dirigeants ».

Devant la presse ce lundi 18 Janvier, après validation de sa victoire, Faustin Archange Touadéra estime que ne pas accepter cette victoire, c’est « donner raison à ceux qui ne veulent pas de la démocratie ».

Au cours de ce prochain mandat qui se dessine à l’horizon, Faustin Archange Touadéra qui se qualifie comme un « homme de dialogue » entend solidifier cet atout pour parvenir à sécuriser le pays. « Depuis que j’ai pris mes fonctions en 2016, c’est ce que j’ai fait ; discuter avec les groupes armées pour que nous puissions avoir un accord de paix (…) je tends la main à tous nos compatriotes pour la réconciliation, pour que nous puissions ensemble travailler pour notre pays. Je suis ouvert à discuter. » A-t-il affirmé.

A lire aussi : RCA : L’EX PRÉSIDENT MICHEL DJOTODIA REÇU PAR LE CHEF DE L’ÉTAT.

Pour les rebelles qui continuent à semer le trouble dans le pays, le président Touadéra a tenu à leur envoyer un signal fort : « Je ne suis pas un homme fermé, mais pour ceux qui veulent entrainer le pays dans la violence ; c’est la justice qui va s’en charger. »

Enregistrer votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com , l’info en un clic.

Leave a Comment