présentation de joseph kabila et félix antoine

RD Congo : le pays fonctionne sans gouvernement.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Cela fait au moins deux mois que la République démocratique du Congo souffre d’un manque de gouvernement. En février dernier, le chef de l’Etat Felix Antoine Tshisékédi a procédé à la nomination du Premier ministre, chef du gouvernement. Seulement, la date de la formation du nouveau gouvernement jusqu’ici reste inconnue.

Les 65 départements ministériels dont compte la RDC brillent depuis quelque temps par l’absence des patrons. Ceci est la cause d’une large tension entre l’actuel parti au pouvoir et celui de l’ex-président Josseph Kabila qui tend toujours à jouer les prolongations bien qu’étant déchu lors de la dernière élection présidentielle. Depuis la nomination, le 15 février dernier de Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge par le président Félix Antoine Tshisékédi, les choses semblent marcher dans un véritable bourbier. Tout est à la traîne.

A lire aussi : RD Congo – Présidentielle 2023 : Martin Fayulu refuse le recensement comme préalable aux élections.

Le chef de l’Etat Félix Tshisekedi, a mis fin à la coalition avec son prédécesseur Joseph Kabila dont il jugeait trop ennuyeux et a par la suite annoncé la nomination d’un nouveau gouvernement devant exécuter son programme. Déjà presque deux mois et cette décision n’existe que sur les papiers et suscite mille et une interprétation. Pour d’aucuns, il est inconcevable que deux ans après son accession à la magistrature suprême, qu’il ne parvienne pas à mettre sur pied un gouvernement.

A lire aussi : RD CONGO : LA TERREUR DES REBELLES SUR LES ECO-GARDES.

En décembre dernier, c’est devant les députés et sénateurs réunis en congrès à l’occasion de son discours annuel sur l’état de la Nation que Tshisekedi indiquait sa rupture « avec la Coalition FCC-CACH devenue paralysante de l’action gouvernementale ». Il rajoutait par ailleurs qu’il s’imposait sur le court terme « de nommer un informateur en vue de former un gouvernement de l’union sacrée qui va fonctionner en harmonie » avec sa vision et dont « la feuille de route sera issue de la nouvelle Coalition ».

A lire aussi : RD Congo – Nord Kivu : des rebelles décapitent les villageois à coups de machette.

Eu égard à ce manquement notable, l’occasion a été donnée au président du sénat lors de cette session parlementaire de mars Kinshasa, d’évoquer la nécessité impérieuse de former un gouvernement aux fins de faire face au défis du moment. En rappel, aucune explication sur les raisons de ce retard quant à la formation d’un nouveau gouvernement n’a été apportée. Mais au sein de l’opinion, l’on fait allusion à la “configuration hétéroclite de la coalition de l’Union Sacrée”, mettant en avant de nombreuses divergences sur le partage du « gâteau ».

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site web pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com, l’information en un clic.

Leave a Comment