RD CONGO : LA MISE EN GARDE DE TSHISEKEDI CONTRE LE CAMP KABILA.

by Abdoulaye Raman
0 comment

C’est ce lundi que le chef de l’Etat congolais, Felix Antoine Tshisekedi a mis en garde les députés issus de la majorité parlementaire sur la réforme du statut des magistrats. Laquelle majorité parlementaire fait la force politique de l’ex-président Joseph Kabila.

En effet, cet appel à l’ordre du président Tshisékédi a été fait ce 29 juin dans d’une adresse télévisée à la nation. C’est en prélude à la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du pays, qu’il a déclaré qu’« aucune majorité politique ou parlementaire, d’où qu’elle vienne, ne peut outrepasser les principes fondateurs de la République ».

Il reste ferme sur la logique selon laquelle aucune réforme du statut des magistrats très controversée ne sera adoptée comme le désirent les députés pro-kabila au parlement sous le prétexte de leur majorité parlementaire. Pour rappel, le ministre de la Justice Célestin Tunda Ya Kasende, a rigoureusement été arrêté ce samedi sur cette affaire aux fins d’être entendu par le parquet. Il est accusé d’avoir transmis à l’Assemblée nationale les avis qui ont été émis par le gouvernement à propos de ces trois propositions de loi sans aucun consentement.

Selon le président, il faut apporter plus d’efficacité au fonctionnement de la justice dans le pays. Par conséquent, les réformes dans ce secteur doivent être dictées, car il ne s’agit pas d’un souci d’assurer la protection d’une personne ou d’un groupe de personnes. Rappelons que les députés du Front Commun pour le Congo (FCC) parti de Joseph Kabila défendent à cet effet trois propositions de loi sur ledit statut et de l’organisation des juridictions.

L’UDPS, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social et par ailleurs parti au pouvoir, dénonce cela avec la dernière énergie tout en réitérant, que tabler sur une telle reforme porterait atteinte à « l’indépendance de la magistrature ». Plus loin, la Conférence épiscopale et l’ambassade des Etats-Unis ont rejoint le même raisonnement.

Leave a Comment

Restez informés par email

afrik inform