Jacky Ndala ,cadre du parti de Moïse Katumbi condamné à deux ans de prison à Kinshasa.

RDC : Jacky Ndala ,cadre du parti de Moïse Katumbi condamné à deux ans de prison à Kinshasa.

by Franck Bekima
0 comment

Le leader de la jeunesse du parti de Moïse Katumbi, potentiel candidat à la prochaine élection présidentielle en République démocratique du Congo, a été condamné dans la nuit de mardi à mercredi à deux ans de prison.

Arrêté dimanche et détenu par l’Agence Nationale des Renseignements (ANR), M. Ndala a été jugé en “procédure de flagrance” et condamné à l’issue d’une audience d’environ six heures.

Jack Ndala (Orange) en compagnie de ses avocats au Tribunal.

“Le parquet l’a poursuivi pour incitation à la désobéissance aux lois. Pourtant l’interrogatoire à l’ANR a porté sur la proposition de loi sur la citoyenneté congolaise des candidats à la prochaine présidentielle”, a expliqué Me Mbaki à nos confrères d’africanews.

En rappel, “Ensemble pour la République” est le parti de l’ex-gouverneur du Katanga et richissime hommes d’affaires Moïse Katumbi, patron du prestigieux club congolais de football Tout-puissant Mazembe.

Jacky Ndala (A gauche) et le président Moise Katumbi

Si la Loi qui prévoit que seuls des Congolais nés de deux parents congolais pouvaient concourir à la présidentielle est votée, M. Katumbi né d’un père Italien et d’une mère Congolaise qui affiche ses ambitions pour la magistrature suprême serait exclu de la course.

La présidentielle en RDC est censée avoir lieu en décembre 2023 et le président Félix Tshisekedi a déjà annoncé qu’il sera candidat pour briguer à un second mandat.

Enregistrer votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com, l’info e un clic

#Actualités #Arrestation Jacky Ndala #Moise Katumbi #Félix Tshisekedi

Leave a Comment