RDC : le cardinal Laurent Mossengo, l’artisan de la démocratie congolaise s’en est allé.

by Abdoulaye Raman
0 comment

L’archevêque émérite de Kinshasa, le cardinal Laurent Mossengo a cessé de vivre ce dimanche à Versailles en France où il avait été évacué en raison de son état de santé chancelante. octogénaire, il laisse derrière lui un pays en mal de se positionner sur la direction de la démocratie et une famille religieuse en consternation.

Si les hommes de Dieu sont le plus souvent considérés comme étant des personnes à l’écart de la politique, lui, il en avait fait son véritable cheval de bataille. Son souhait était de voir un Congo fière de porter le Vocable « démocratique » pour ainsi s’identifier au mieux parmi les nations du monde en général et africaine en particulier. Il est le premier Africain à avoir obtenu un doctorat en sciences bibliques et la piece maitresse pour la mise en évidence de la démocratie en République démocratique du Congo. Fort de cet exploit ou de cette prouesse, les écrivains tels que Roger Gaise et Isidore Ndaywel ont consacré un livre au prélat.

Au plus fort de la dictature en 1990, l’homme de Dieu, soucieux des populations radicalement assujetties, avaient adressé un mémorandum au Maréchal Mobutu. Ici, il implorait le monarque de donner un plus de liberté aux citoyens congolais qui se sentaient comprimés, ne pouvant se mouvoir sans inquiétude.

Lire aussi : RDC : Sama Lukonde Kyenge dévoile la liste des 57 ministres de son gouvernement.

En novembre 2011, le pays organise l’élection présidentielle à laquelle s’était présenté l’ancien président Joseph Kabila. Au regard de la non-conformité à la vérité et à la justice, le cardinal Laurent Mossengon le s’était farouchement opposé à la réélection du president sortant. Tout compte fait, joseph Kabila avait finalement été réélu président de la République par la Commission Électorale Nationale indépendante (CENI).

Ce ne sont pas les langues de ses détracteurs qui lui auraient fait jeter l’éponge en si bon chemin. Il était même d’ailleurs accusé de faire intelligence avec l’opposition congolaise contre le pouvoir en place. « Un blanc à la peau noire », telle était l’appellation qui lui était donnée car estimant qu’il joue le jeu de l’occident.

Lire aussi : RD Congo : Qu’est-ce-qui empêche Félix Tshisekedi de combattre les rebelles?

Dans ce tourbillon d’appréhensions à son encontre, certains l’instar de Moise Katumbi, président de la plateforme électorale “Ensemble pour le changement” salue un berger attaché à cultiver l’amour entre les Congolais.

Pour la ministre de l’environnement de la RDC, Eve Bazaiba la mort du cardinal est une “Immense perte pour son pays. Le cardinal Laurent Monsengwo ayant été une bibliothèque socio-politique, un scientifique de haute facture, un prélat dévoué, un défenseur acharné des intérêts de l’Église et du peuple congolais.”

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.
Afrik-inform.com, l’information en un clic.

Leave a Comment