Presenter l'un des acteurs majeurs du génocide Rwandais

Rwanda : impliqué dans le génocide rwandais, l’ancien ministre Ngirabatware sera condamné au Sénégal à 30 ans de prison.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Les responsabilités sont établies progressivement dans le cadre du génocide rwandais ayant coûté la vie à au moins 800 milles personnes en 1994 selon l’ONU. Cette fois, il s’agit de l’ancien ministre rwandais Augustin Ngirabatware. Il a été transféré au Sénégal et sera condamné à 30 ans de prison. Il va donc purger le restant de sa peine au Sénégal, a indiqué mercredi la justice internationale.

Le juge Carmel Agius a ordonné le transfert de M. Ngirabatware au Sénégal dans un document daté du 28 mai, rendu public ce mercredi “pour l’exécution de sa peine dès que possible après le prononcé du jugement” dans une autre affaire.

Sa condamnation a finalement été prononcée vendredi par la justice internationale au terme d’une procédure de révision de son procès. Ils seront donc incarcérés pour avoir tenté de soudoyer et d’intimider des témoins dans le but d’annuler la condamnation pour génocide à l’encontre de l’ancien ministre, selon la décision du 25 juin qui les accable.

Lire aussi : Rwanda : Le président Paul Kagame “notre pays occupe le rang de premier en Afrique grâce aux fils et filles du Rwanda.”

Né en 1957 à Nyamyumba, M. Ngirabatware est le gendre de l’homme d’affaires Félicien Kabuga, accusé d’être le financier du génocide et arrêté en mai 2020 près de Paris.

Pour rappel, Augustin Ngirabatware était du ministre du plan au moment du génocide battait son aile. Un génocide qui aura fait 800.000 morts selon l’ONU, essentiellement des membres de la minorité tutsi. Il est condamné en appel en 2014 par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), pour génocide et incitation à commettre le génocide dans sa commune de Nyamyumba (nord-ouest).

Lire aussi : Rwanda – Emmanuel Macron reconnaît la «responsabilité » de la France dans le génocide et demande pardon aux Rwandais.

Au regard de lourdes charges qui pesaient contre lui, le docteur en économie formé en Suisse, M. Ngirabatware avait fui son pays en juillet 1994. Il avait travaillé dans des instituts de recherche au Gabon et en France, avant d’être arrêté en Allemagne en 2007 puis transféré au TPIR un an plus tard.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.
Afrik-inform.com, l’inormation en un clic.

#Augustin Ngirabatware #Rwanda #Génocide-Rwandais

Leave a Comment