SANTE : DE LA COQUILLE D’ESCARGOT POUR SOIGNER LE BEGAIEMENT.

by Larissa Tchinda
0 comment

Depuis 1998, la communauté internationale célèbre la journée internationale de sensibilisation au bégaiement (International Stuttering Awareness Day, ISAD). L’objectif de cette journée est de sensibiliser le public au bégaiement, qui toucherait à peu près 1 % de la population mondiale.

On ne sait toujours pas quelle attitude employer face à un bègue. Très souvent, ceux-ci sont proies à des moqueries, parfois involontaires de la part de leurs interlocuteurs.
A l’école, au travail et même en famille, les bègues ont une réelle difficulté à se faire accepter et respecter. Cette difficulté est très souvent transformée en manque de confiance en soi. On observe dès lors, des personnes qui ne peuvent pas s’exprimer en public, celles qui ont des difficultés à obtenir un boulot, à se marier, etc… Le bégaiement induit souvent des répercussions psychologiques et sociales allant de modérées à très lourdes pour la personne affectée. Certains bègues songent même au suicide.

A lire aussi : SANTÉ – BIEN-ÊTRE : LES FEMMES ÉPROUVENT PLUS DE PLAISIR SEXUEL ENTRE 37 ET 45 ANS.

Selon l’OMS, le bégaiement toucherait à peu près 1 % de la population mondiale. L’organisation le classe parmi les « troubles émotionnels ou comportementaux ».
Au Cameroun, environ 3000 personnes souffraient de cette maladie en 2012 selon le Dr Soh, Président fondateur de l’Association Voix parole bégaiement du Cameroun(Avopabec).
Cette maladie est considérée comme étant une « parole caractérisée par une répétition fréquente de sons et de syllabes, par des hésitations ou pauses fréquentes, pendant au moins 3 mois ».
Au Cameroun comme dans bon nombre de pays africains, les coquilles d’escargots sont souvent utilisées pour traiter cette maladie.

A lire aussi :SANTÉ – BIEN-ÊTRE : LES FEMMES ÉPROUVENT PLUS DE PLAISIR SEXUEL ENTRE 37 ET 45 ANS.

A 22 ans, Patrick Ebonguè ne bégaie presque plus : « Plus jeune, cela me prenait environ deux minutes pour faire une Phrase d’à peine Six mots. C’était très frustrant ».
Dès ses 05 ans, sa maman a commencé à lui faire boire de l’eau dans une coquille d’escargot bien lavée au préalable. « Je n’ai jamais rencontré un médecin parce que je bégaies. Ma maman se rassurait toujours que mon gobelet soit une coquille d’escargot », nous confie-t-il.
Cependant, les médecins restent encore très sceptiques face à cette approche qui pour eux relève de la superstition. Pour eux, seuls un orthophoniste est à mesure d’apporter des réponses à ce phénomène et ce au travers des rééducations.

A lire aussi : CAMEROUN – CORONAVIRUS : BABA DANPULLO OFFRE 100 MILLIONS AU MINISTÈRE DE LA SANTÉ

Ce défaut d’élocution est pour la plupart du temps causé par un problème d’hérédité, une défaillance du système nerveux, un manque de confiance en soi, l’attitude de la mère pendant la grossesse, la conséquence d’un choc physique ou émotionnel, la peur, la gêne.
Il apparait souvent entre 2 et 4 ans, et à l’âge adulte suite à un traumatisme, selon qu’il soit tonique, clonique, Toni clinique ou par inhibition.

Enregistrez votre adresse email sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com, l’info en un clic.

Leave a Comment