Farmajo et Mohamed Roble

Somalie : conflit au sommet de l’Etat entre le président et son premier ministre

by Abdoulaye Raman
0 comment

Alors que la situation sociopolitique du pays n’est pas assez stable, il y’a au sommet de l’Etat somalien une mésentente entre le président de la république Farmajo et son premier ministre Mohamed Roble pour des raisons d’un camouflage électoral. Ce qui empiète considérablement sur la vie politique actuellement.

L’élection présidentielle en somalie est fixée au 10 octobre. Mais avant le pays fait face à une période animée par une divergence entre l’exécutif et la primature. Selon Omar Mahmood, analyste à l’International Crisis Group (ICG), les relations entre les deux hommes n’ont pas toujours été tendues. En guise de la loyauté de Mohamed Roble, il a été nommé en 2020 soit trois ans après que le président Farmajo n’accède au pouvoir.

Technocrate de sa trempe et âgé de 57 ans, ingénieur de formation ayant vécu en Suède, est toujours vécu sous l’aile de son consensuel Farmajo. Ses expériences acquises au ministère des Affaires étrangères dès les années 1980, lui ont valu le mérité d’être promu au rang de premier ministre (2010-2011).

En avril, le pays a été plongé dans une crise sans précédente du fait de la prolongation du mandat de farmajo. Pour tenter de gérer ce problème, il s’est retourné vers son homme de main, le premier ministre Mohamed Hussein Roble, lui demandant de préparer les élections présidentielles que lui-même n’était parvenu à organiser.

Le président et son premier ministre, deux inconditionnels en divergences.

Apres que Mohamed Roble ait eu la charge de préparer les élections présidentielles qui se tiendront le mois prochain, il a fait allégeance aux différentes parties prenantes. Celles-ci se sont retrouvées autour d’une table et ont convenu d’un calendrier électoral.

Seulement, la popularité du chef du gouvernement tentera d’être mise à contribution pour faire ombrage au chef de l’Etat. Ce dernier va ouvertement défier Farmajo à plusieurs reprises. En août, alors que le président a formellement interdit la reprise d’une éventuelle relation diplomatique avec le Kenya avant la tenue des élections, Mohamed Roble s’est entêté, entamant des discussions avec ledit pays voisin.

Démonstration de force entre les deux personnalités du pays ?

La puissante Agence nationale des renseignements et de sécurité (Nisa) dirigée par Fahad Yasin, un proche de Farmajo, a fait face à l’opposition de Mohamed Roble suite au tollé suscité par les conclusions de son enquête sur la disparition d’une de ses agents. Plus loin, M. Roble a limogé Fahad Yasin. Ce qui a immédiatement poussé le président à la riposte déclenchant une riposte immédiate du président, nommant son vieil ami – grand artisan de sa victoire à la présidentielle de 2017 – au poste de conseiller présidentiel à la sécurité.

Comme dans un jeu de ping pong, Mohamed Roble a limogé mercredi le ministre de la Sécurité Hassan Hundubey Jimale et l’a remplacé par Abdullahi Mohamed Nur, un critique de Farmajo. Chose qui malheureusement a été jugé le lendemain d'”invalide” par le chef de l’Etat.

Quels sont les risques pour les élections ?

Selon Abdikani Omar, ancien haut fonctionnaire interrogé par l’AFP, « ce conflit, s’il n’est pas résolu à l’amiable, compliquera tous les efforts politiques en cours, y compris le processus électoral, qui sera retardé voire complètement arrêté.» Omar Mahmood, quant à lui redoute que la capitale Mogadiscio deviennent dans un proche avenir un lieu de confrontation dans le cadre d’un effondrement politique plus large, ce qui remonte néanmoins à avril dernier avec les tensions.

Il faut sans doute dire qu’avant même cette crise, le processus électoral avait pris du retard en raison des tensions, rendant ainsi impossible l’élection du président à la date prévue du 10 octobre.

La désignation des membres de la Chambre basse, dernière étape avant l’élection du chef de l’Etat selon le complexe système électoral indirect somalien, doit se tenir entre le 1er octobre et le 25 novembre.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

#Farmajo #Roble #Election #Crise #Politique

Leave a Comment