SOUDAN : LE PREMIER MINISTRE ACCUSE LES ETATS UNIS DE PARALYSER L’ÉCONOMIE DU PAYS

by Larissa Tchinda
0 comment

Abdallah Hamdok a durci le ton face au pays de Donald Trump, alors qu’il accordait un entretien au Financial Times, paru ce dimanche, 11 Octobre. Le chef du gouvernement pointe du doigt les États unis, pour ce qui est de la lenteur de son système économique et de son système démocratique.

Le Soudan reste et demeure, sur la liste noire des États-Unis d’Amérique. Et pour cause, le cas Ben Laden, expulsé du pays, mais abrité par le Soudan en 1990.

Le cas Oumar El Béchir aussi n’ est pas en reste. Le Soudan s’était également payé le luxe d’accueillir le chef d’Al-Qaïda à l’époque (actuellement poursuivi à Khartoum pour son coup d’État de 1989).

Pour Abdallah Hamdok, Premier ministre Soudanais, c’est une décision bien trop injuste car : ” les Soudanais n’ont jamais été des terroristes.”

Pour lui, il est encore plus injuste d’imputer cette sanction à cette nouvelle génération gouvernementale, car les cas Ben Laden et Oumar El Béchir : ” c’était l’œuvre de l’ancien régime”.

Ces sanctions selon Abdallah Hamdok, ” isolent” le Soudan , tuent son économie et entravent son ascension “vers la démocratie”.

En dépit de ressources naturelles considérables, le Soudan est parmi les pays les plus pauvres du monde.

En 2020, La situation économique du pays reste des plus alarmantes. L’inflation augmente constamment, la monnaie nationale ne représente plus au marché noir que la moitié de son cours officiel.

Enregistrez votre adresse email sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform, l’info en un clic.

Leave a Comment