Tchad – présidentielle 2021 : l’opposition appelle au boycott massif.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Dimanche 11 avril, est un jour attendu par un grand nombre de Tchadiens, car il marque l’élection du nouveau président de la République du Tchad. Seulement l’opposition n’est pas en accord avec le processus mis en place et appelle le peuple au boycott de cette élection qu’elle qualifie de « prochaine mascarade »

Ces appels à répétition au sujet de l’abstention au vote semblent être une sorte de tempête dans un verre d’eau. Le président Idriss Déby Itno et par ailleurs Maréchal qui brigue un nouveau mandat consécutif est au pouvoir depuis au moins 31 ans. Candidat à sa propre succession, il est là pour un sixième mandat devant une opposition effarouchée.

A lire aussi : Présidentielle au Tchad : Balthazar et l’UDP dénoncent les railleries et critiquent le Bilan du Maréchal ITNO.

Ce lundi dans la capitale Ndjamena, l’opposition conduite par le Dr Succes Masara a donné une conférence de presse au siège du parti « Les transformateurs ». Qualifiant cette élection de « prochaine mascarade », il en a profité séance tenant pour accuser le régime en place de dérive. Cela pourrait s’expliquer ici par le musellement de certains leaders de l’opposition à travers des arrestations non justifiées et arbitraires. Dans la foulée, l’occasion a été donnée de présenter devant la presse les restes de munitions qui ont été tirés dans le siège du parti par la police.

« C’est une blague d’une certaine manière mais il s’agit bien de changer de leadership pour apporter des solutions dans la vie des Tchadiens, donc pour nous ce n’est pas une élection en tant que tel c’est pour cela que nous allons nous battre jusqu’au dernier jour, le 11 pour organiser un boycott très actif de ces élections, bref pour empêcher que les élections aient lieu. Et si d’aventure, il forçait ce sixième mandat dont le peuple ne veut pas, eh bien tout le monde aura été pris à témoin et je crois que notre objectif sera de rendre le pays ingouvernable parce qu’ils ont rendu ce pays invivable pour l’ensemble de la population tchadienne » a déclaré d’un ton magistral le président du parti les Transformateurs, Dr Succès Masra.

Sauf que cette multiplication d’appels entre dans l’oreille de sourd. Pour preuve le régime d’Idriss Deby le Marechal poursuit sans souci et sans empêchement son périple dans le cadre de la campagne électorale. Il était d’ailleurs lui-même sur le terrain ce lundi à la rencontre de ses électeurs de Farcha, le1er arrondissement de la capitale. Très serein, il a appelé les foules à voter pour lui le 11 avril pour un KO. Entretemps, ce n’est pas tout le peuple qui se range du côté de l’opposition au sujet du boycott. Les avis sont mitigés.

A lire aussi : Présidentielle au Tchad: Idriss Deby candidat pour un cinquième mandat

« On a déjà gagné beaucoup de choses depuis l’arrivée de Mr Deby au pouvoir, mais pour le reste, on a confiance en lui, il va compléter, notre pays a connu plus de 30 de guerre, mais depuis son arrivée beaucoup de choses, c’est améliorés, la lumière les routes, il a fait 80% il ne lui reste que 20%, et on sait que pendant les 6 années à venir il va accomplir le reste » a assuré Ibrahim Sallé, un supporter du président sortant Idriss Deby.

Le moins, qu’on puisse dire au regard de ces appels au boycott est que le président ne sent pas gêné. Il a par ailleurs mis en garde l’opposition lors d’un meeting tenu jeudi dernier à Bongor. “Tous ceux qui voudraient d’une manière ou d’une autre empêcher les Tchadiens d’aller voter le 11 avril me verront devant eux”, a-t-il lancé.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com, l’information en clic.

Leave a Comment