Union Africaine : l’Algérie s’oppose au statut d’observateur accordé à Israël.

Union Africaine : l’Algérie s’oppose au statut d’observateur accordé à Israël.

by Franck Bekima
0 comment

Après près de 20 ans d’efforts diplomatiques, Israël a obtenu le statut d’observateur auprès de l’Union africaine (UA) mais l’Algérie conteste cette décision de l’Union africaine.

L’Algérie par la voix de son ministre des affaires étrangères a contesté la décision de l’Union africaine (UA) d’accorder à Israël le statut d’observateur au sein de l’organisation panafricaine.

Prise sans le bénéfice de larges consultations préalables avec tous les Etats membres, cette décision n’a ni la vocation, ni la capacité de légitimer des pratiques et comportements dudit nouvel observateur qui sont totalement incompatibles avec les valeurs, principes et objectifs consacrés dans l’Acte Constitutif de l’Union Africaine“, a estimé le ministère des Affaires étrangères à nos confrères d’africanews sans jamais citer le nom d’Israël.

A lire aussi : Afrique : Israël fait son comeback dans l’Union africaine avec un statut d’observateur.

La récente décision du président de la Commission de l’Union Africaine (UA), d’accueillir un nouvel observateur qui relève de ses prérogatives administratives n’est pas de nature à altérer le soutien constant et actif de l’organisation continentale à la juste cause palestinienne” ajoute-t-il.

Les modes de fonctionnement de l’Union africaine ne permettent aucune possibilité pour les 87 Etats observateurs extra-Africains d’influencer les positions de l’Organisation continentale, dont la détermination est la compétence exclusive de ses Etats membres“, insiste le ministère algérien qui déplore également une “agitation médiatique autour de ce qui relève davantage du non évènement”

A lire aussi : Israël : Naftali Bennett, le nouveau visage d’Israël.

Israël détenait auparavant le statut d’observateur auprès de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), mais a été longtemps contrecarré dans ses tentatives de le récupérer après la dissolution de l’OUA en 2002 et son remplacement par l’UA. « Cela corrige l’anomalie qui existe depuis près de deux décennies et constitue une partie importante du renforcement du tissu des relations étrangères d’Israël », a déclaré un communiqué du ministère israélien des Affaires étrangères.

Depuis son indépendance, l’Algérie a pris fait et cause pour “le droit des peuples à l’autodétermination“, en particulier celui des Palestiniens, dont elle est un des soutiens historiques. Elle n’entretient pas de relations diplomatiques avec Israël.

Enregistrer votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.
Afrik-inform.com, l’info en un clic.

#Actualités #UnionAfricaine #UA #OUA #Israël

Leave a Comment